Tous les articles par seb

Étonnement en chaîne

Étonnement en chaîne, en anglais, ça se dit :

 » WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ??!?!??!???!?!?!!?!?? « 

(Source : n’importe quelle bonne série anglophone)

Raison #1

On a passé tellement de temps sans se voir, mais on est toujours aussi prompt à faire des photos débiles ????

Eh ouais 🙂

Raison #2

Etonnés aussi (mais qu’à moité), qu’il nous manque un quatrième pour faire tourner la machine à fond – mais vous saurez qu’il travaille dans le médical et qu’ils ne sont pas encore tout à fait sortis de l’auberge. Courage à toi Nicolas Pouret, tu as notre éternelle admiration et notre chaleureux soutien pour les prochaines semaines…

Raison #3

Etonnés aussi, que le temps soit passé si vite et que l’avancement sur notre projet ait été autant perturbé… mais vous saurez que l’un terminait de construire sa maison (ça c’était la période octobre – février), et ensuite… et ben nous étions tous confinés ! Et le confinement, du coup, c’était plutôt l’occasion de finir les travaux que les prises de son…

Raison #4

Etonnés pour finir, qu’autant de petites défaites techniques se mettent en travers du chemin pour cette première répète de l’année… en vrac on a eu le droit à :

  • l’ampli basse qui lâche (lampes mortes ?)
  • l’interface ADAT qui lâche (et hop on recâble tout pour enregistrer avec 8 pistes au lieu de 16…)
  • le micro de snare bottom qui fait des siennes (un bon petit buzz qu’il n’avait jamais fait avant)
  • la sortie DI de l’ampli guitare qui fait un « grr-grrr » chelou intempestif (oui, c’est exactement le terme technique consacré !)
  • l’ampoule de la petite lumière d’ambiance qui lâche
  • le profil d’alimentation de l’ordi qui se remet tout seul sur la mauvaise config… et retour des glitches et autres pertes d’échantillons à l’enregistrement…. (ouais, ok, ça c’est un peu technique)
  • certains membres du groupe (sans vouloir viser personne) sont clairement devenus insupportables pendant le confinement (ou alors… ils l’étaient déjà mais on perd vite l’habitude ??)

Conclusion

Heureusement… le groove est toujours là, une cohésion basse-batt toujours exemplaire (jusqu’à l’horaire exact d’arrivée sur le parking – limite accident), et on repart de plus belle. On retravaille les bases de la prochaine compo à enregistrer, plus funky qu’à l’habitude, et ça fait du bien !

Manuela – Rework Extract – this is a work in progress !!

Raison Bonus

Sans vouloir faire la poucave, il y en a un sur la photo qui a vraiment des yeux de biches… (et sans retouche 🙂 c’est pas snapchat ici !!!! )

A très bientôt pour la suite des aventures !

C’est la rentrée, même pour les groupes de rock!

Et oui ! Fini la bronzette au soleil, les journées à flâner, les mojitos au bar de la plage et les tequila paf sans penser au taf… Après avoir planché sur les cahiers de vacances de Bagfed (2 nouvelles compos à mettre en place) il est temps d’attaquer les choses sérieuses ! La rentrée, c’est pour tout le monde, même pour les groupes de rock, y a pas de raison. A vos crayons. Nom de nom!

La rentrée pour « Looking Up »

Notre objectif pour cette rentrée est de mettre le paquet sur notre dernier titre « Looking up » que vous avez pu découvrir lors de nos concerts du mois de juin : enregistrement et mixage en autoproduction, et peut-être même un clip dans la foulée si tout se passe bien ! Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de l’entendre et qui aimeraient en savoir un peu plus ( !! spoiler alert !! ) c’est un morceau mid-tempo qu’on pourrait décrire comme une fusion entre un couplet dont la mélodie tâtonne le U2, un thème qui pourrait vous faire penser à Colplay (In My Place), un refrain qui rappelle I Will Remember de Toto… et une fin… à la Bagfed. Ben oui. Les chiens font pas des chats ! Quelques références si vous ne les connaissez pas encore : Pour le texte, on plonge dans l’introspection une fois de plus, avec une inquiétude exprimée sur l’avenir de notre humanité, sur notre capacité à trouver un moyen de vivre ensemble à une échelle globale, en permettant à chacun d’être libre et de trouver sa place… Pour enfoncer le clou, et vous pousser insidieusement à la consommation de paracétamol ( !! placement de produit !! … ou pas ), la perspective est satellisée dans l’espace, le regard tourné vers les étoiles du ciel d’été : « sommes-nous seuls à chercher comment rêver ensemble d’un monde en paix ? » La question est lancée… Si la NSA lit ce message, je les encourage à contacter notre batteur qui est assez passionné par le sujet, ça lui ferait plaisir d’échanger avec vous 😉

Nouvelles compos de la rentrée

Le travail sur les nouvelles compos se poursuit en parallèle pour vous faire découvrir encore un peu plus ce qui se cache dans nos têtes comme rock progressif, indépendant, groovy et harmonisé jusqu’au fond du slip. Si vous n’avez pas envie d’aller voir aussi bas, on peut aussi envisager une version tout public, évidemment.

Police

Le premier plutôt funky sur une base assez rock qui s’accentue dans les refrains, tout en gardant une certaine richesse harmonique et rythmique, avec des changements subtils de tonalité et de signature qui sont pour ainsi dire notre marque de fabrique. Côté texte, un sujet plus léger sur la bonne volonté et les faux semblants, rien à voir avec le titre du morceau, mais ça c’est une autre histoire 🙂

Everything about Life

Le second plutôt bluesy, entre ternaire lancinant et symphonie dramatique, une structure hors format avec plusieurs mouvements, certains plutôt instrumentaux…. pas simple à décrire ! Le thème abordé est aussi grave que l’ambiance du morceau : quel est le sens de la vie, le comprend-on uniquement lorsqu’elle se termine ? La mort est-elle le moment où on comprend tout de la vie ? Non non, vraiment, on n’a pas d’actions dans le capital des grands groupes pharmaceutiques…

Abonnez-vous pour la rentrée !

Pour rester informés des dernières news, prenez une bonne résolution de rentrée et abonnez-vous à notre site avec votre adresse mail préférée  ! (c’est à gauche en haut, juste là, oui oui, là…) Et si ce n’est pas déjà fait, n’oubliez pas d’aller liker notre page Facebook pour atteindre les 333 … petite surprise à l’arrivée 🙂 Pour terminer, on vous souhaite à tous une belle rentrée, en douceur si possible, en espérant vous voir bientôt en concert. Que le groove soit avec vous. Et avec votre stick. P.S: Terminer sur une blague bilingue à référence c’est aussi un peu notre marque de fabrique.

Child’s Anthem à l’honneur !

C’est ce « superbe dernier morceau » qui aura marqué la journaliste des DNA présente à Altkirch vendredi dernier (07 juin, festival de l’amitié).   Notre setlist de cette soirée était principalement axée sur nos compos, durée du set oblige ! Nous avons quand même décidé de caser 2 reprises histoire d’attirer l’attention de nos fans (surtout de ceux qui le sont sans encore le savoir…)  il s’agissait de Sunshine Of Your Love (Eric Clapton, à la sauce Toto avec des mesures impaires…) et Child’s Anthem (Toto). Ce dernier morceau figurait sur le premier album du groupe, sorti en 1978, il en est même le morceau d’ouverture. Son titre (l’hymne de l’enfant) est inspiré par la proclamation de l’année 1979, année internationale de l’enfant par l’UNESCO. En plus d’être un vrai challenge à jouer en live, c’est un thème plein d’émotions et de souvenirs pour nous tous,qui l’avons vu joué par les maîtres en live quelque fois… Il prend également un sens tout particulier pour moi depuis que je suis devenu père.

Pour Emma et Marion…

Retrouvez également cette vidéo sur notre chaîne Youtube et sur notre page VIDEO.

Premier titre extrait de notre nouvel album !

Grâce à la mobilisation de nos fans sur facebook, nous sommes heureux de pouvoir vous faire écouter le premier extrait de notre nouvel album !!

Pour en profiter, rien de plus simple, il suffit d’aller visiter notre page MUSIC (dans le menu de navigation en haut de la page) et de suivre le lien vers throw it away (single). Ou bien de cliquer sur le lien de la phrase précédente. Je veux dire, la précédente par rapport à celle qui dit « la phrase précédente », pas la précédente à celle dont on parle…. Enfin… arrrrggggg… sinon vous pouvez CLIQUER LÀ ÇA MARCHE AUSSI

(je sais, je suis désespérant… )

Restez à l’affût sur notre site, il pourrait encore y avoir quelques surprises avant la date officielle de sortie (18 janvier 2013)…

Vous avez dit un dix ?

Braves gens,

N’est-ce pas que la langue française réserve quelques surprises à l’oral ?

T’habites à combien de kilomètres de Tours ?…

Raige et ses histoires ça lasse…

C’est l’état de siège, lorsqu’un gros tas bourré se met à jouer les poufs…

Ce livre est si drôle que j’ai lu le premier tome et j’ai ri…

Bref.

Vous aurez compris mais, pourquoi cette avalanche de gags ?

Simplement pour attirer votre attention et vous prévenir que sur ce site, depuis quelques semaines, quelques indices ont été disséminés, de si, de la.. (avec quatre notes on fait déjà pas mal de trucs… écoutez la radio pour vous en convaincre)

Des indices pourquoi ? Ben pour gagner un CD, tiens !!

Et oui, dans quelques jours nous lancerons un petit jeu pour vous faire remporter un exemplaire de notre album qui sortira très bientôt, courant décembre.

Alors, restez à l’affût !

Bagfed – La nuit m’a pris – Live @ Caveau des Remparts

Un petit extrait de notre passage au Caveau des Remparts à Delle le 03 nov 2012 : « la nuit m’a pris », un morceau récemment ressuscité après avoir traîné au fond du tiroir pendant plusieurs années… Une petite pincée de poudre magique, une mèche de cheveux de Rod, et nous voilà bercés par un groove sucré et subtil. Un petit coup de langue de Raige, et nous voilà partis sur un break New Orleans bien timbré. Pour le reste, laissez faire Mike et son gros sax, ça glisse sur lui comme le vent sur la décapotable de Pamela Anderson.

J’ai rien compris à ce que je viens d’écrire.