Archives par mot-clé : cover

Fusion à tous les étages

A l’heure où les trois quarts des membres de Bagfed s’extasient devant ce fabuleux groupe qu’est Snarky Puppy (à découvrir de toute urgence si vous ne les connaissez pas encore), il y en a un qui a le cerveau tellement retourné par cette musique qu’il a fini par faire sa cure de désintox en postant une reprise.

Le morceau s’appelle Lingus, en voici le thème… attention, musique hautement addictive…

Work In Progress : Hero with a 1000 eyes

Prochaine étape dans notre tour gratuit « Inside Bagfed » (aucune allusion), un titre de Los Lobotomys, aka « les lobotomisés », un groupe de jazz-rock californien qui se décrit de la manière suivante : « un croisement entre votre pire cauchemar et un rêve mouillé ».

Los Lobotomys
Los Lobotomys

Nous vous laissons méditer sur cette traduction littérale de « wet dreams » et les incroyables opportunités de pornographie gratuite que nous avons choisi de ne pas saisir… en attendant, voici un extrait d’un enregistrement en répète du morceau « Hero with a 1000 eyes » qui ouvre l’album Candyman.

En trois mots : épique, tropicale, mythique.

Live @ Willerhof

Distribution de bon rock demain soir au Local Artung du Willerhof avec The Brats + Bagfed à partir de 21h00. En attendant voici un petit aperçu des dernières reprises qu’on vous a préparées avec amour et substitutions tritoniques !

Mustang Sally (Wilson Picket)

 

Never Enough (Toto)

 

Rendez-vous demain soir !!

Work in Progress : Hold the Line

Comme il n’y a pas que les compos dans la vie, nous vous proposons un nouvel extrait enregistré en répète, mais d’une reprise cette fois. Il s’agit d’un morceau que tout le monde connaît, mais dont personne ne se rappelle du nom de l’interprète.

Et oui, la vie est parfois cruelle, et certains grands talents de notre temps sont tombés aux fins fonds des méandres de la conscience collective. A l’entente de leurs noms, d’aucuns s’esclafferont, d’autres s’exclameront, pendant que nous, initiés, désespérerons. C’est notre hommage à ce somptueux groupe qu’est TOTO, qui continue de nous inspirer et de nous faire grandir.

Pour finir, et afin de justifier notre choix de se rapprocher le plus possible des arrangements originaux, nous souhaitons rappeler une extraordinaire citation de ce bon vieux Morpheus : « Parce que certaines choses ne changent jamais… et d’autres changent ».

Voilà.

Child’s Anthem à l’honneur !

C’est ce « superbe dernier morceau » qui aura marqué la journaliste des DNA présente à Altkirch vendredi dernier (07 juin, festival de l’amitié).   Notre setlist de cette soirée était principalement axée sur nos compos, durée du set oblige ! Nous avons quand même décidé de caser 2 reprises histoire d’attirer l’attention de nos fans (surtout de ceux qui le sont sans encore le savoir…)  il s’agissait de Sunshine Of Your Love (Eric Clapton, à la sauce Toto avec des mesures impaires…) et Child’s Anthem (Toto). Ce dernier morceau figurait sur le premier album du groupe, sorti en 1978, il en est même le morceau d’ouverture. Son titre (l’hymne de l’enfant) est inspiré par la proclamation de l’année 1979, année internationale de l’enfant par l’UNESCO. En plus d’être un vrai challenge à jouer en live, c’est un thème plein d’émotions et de souvenirs pour nous tous,qui l’avons vu joué par les maîtres en live quelque fois… Il prend également un sens tout particulier pour moi depuis que je suis devenu père.

Pour Emma et Marion…

Retrouvez également cette vidéo sur notre chaîne Youtube et sur notre page VIDEO.